logo
facebook

Search

  • Description détaillée ⛺ La grotte Coiba Mare

    Coiba Mare est une grotte située dans le département d’Alba, à 300 mètres du petit village de Casa de Piatra.

    La longueur totale de toutes les galeries dépasse 4 km, et la partie la plus intéressante est le portail (l’entrée dans la grotte) dont les dimensions sont 47 mètres hauteur et 74 mètres hauteur.

    On peut la visiter pendant l’année entière – il faut des sources d’illumination, et pour visiter toute la grotte il faut des équipements de spéléologie. Dans les périodes à un grand débit de la rivière de Gardisoara il n’est pas indiqué de visiter la grotte à cause de la possibilité d’inondation des passages étroits et de l’impossibilité de sortir de la grotte jusqu’aux eaux plus petites.

    Un ruisseau, totalement sans importance par rapport à l’ouverture, apparait sous la rive gauche de Girdisoara, de la source vauclusienne de Coibita et glisse sous les arcades immenses. C’est un excellent guide parce qu’on peut trouver facilement le chemin vers les profondeurs de la grotte. Le ruisseau traverse au début une vaste salle – la grande salle, qui devient de plus en plus étroite, comme un grand entonnoir. On observe des ouvertures de galeries qui nous conduisent dans un système supérieur très vaste et extrêmement labyrinthique. À cause des nombreuses difficultés techniques, la visite n’est pas recommandée aux touristes. Dans le fond étroit de la salle, le ruisseau glisse au-dessous des deux voûtes basses consécutives, qui obligent les touristes à grimper quelques mètres (assez difficilement quand le ruisseau est sec), ensuite on arrive dans la salle Jeannel.

    D’ici, à travers un haut tunnel, le fil d’eau sort dans la deuxième salle à grandes dimensions, appelée la salle de la confluence. Il s’unit à un cours d’eau plus vigoureux, qui représente en fait l’écoulement souterrain des eaux de Valea Girdisoara. Ces eaux disparaissent de leur lit de surface à travers la bouche difficilement accessible et ayant un aspect pas accueillant de la grotte Coiba Mica, se trouvant à 350 m en amont. Leur chemin sous la terre traverse un siphon long de 60 m et profond de 10 m, qui sépare nettement Coiba Mica de Coiba Mare. Ensuite, au-delà de la salle de la confluence, les eaux suivent une large galerie, où l’avancement devient plus difficile à cause du cours d’eau. Une cascade d’environ 3 m de hauteur et deux lacs profonds, qui ne peuvent être dépassés qu’à l’aide d’un canot, constituent des barrières difficiles à traverser. Après 386 m, un troisième lac, syphonant, apparaît comme un obstacle qui rend impuissant tout moyen d’exploration : sur le miroir noir de l’eau les crues soudaines des eaux ont accumulé de nombreux billots. On l’appelle Lacul Mortii (le Lac de la mort). L’eau traverse au moins encore 2 ,5 km de galeries inconnues avant d’apparaître de nouveau sur la rive droite de Garda Seaca, à travers la source vauclusienne de Tauz, dans l’endroit appelé « La Moara Filii ».